Header-transformation-digitale-industrie

Industrie 4.0 : La Transformation digitale au service du secteur

Une vision claire pour l’industrie comme moteur de développement inclusif, une base solide d’infrastructures, une insertion maitrisée dans l’économie mondialisée : le Maroc avance résolument sur la voie tracée pour pérenniser son développement.

Zoom sur le Plan d’Accélération Industrielle à Horizon 2020 et focus sur le volet numérique pour une Industrie 4.0

Ico-maroc-plan-acceleration-industrielle Plan d’Accélération Industrielle

Le Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020 issu du Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique a introduit une approche nouvelle fondée sur la mise en place d’écosystèmes industriels au Maroc. Il s’agit d’un chantier phare de la nouvelle stratégie industrielle. Il vise, à améliorer l’intégration sectorielle,  multiplier les investissements et à assurer une montée en valeur du secteur industriel. Cette stratégie repose sur l’établissement de partenariats ciblés et mutuellement bénéfiques entre leaders industriels et PME.

Il s’agit plus concrètement de fédérer des groupes d’entreprises autour de  locomotives porteuses de projets d’écosystèmes. Ces derniers peuvent être des leaders industriels nationaux, des groupements professionnels ou encore des investisseurs étrangers.

Collaboration d’un genre nouveau, les écosystèmes tendent aussi à faire de l’industrie un pourvoyeur d’emplois majeur, notamment pour les jeunes, et à l’inscrire dans un cercle vertueux de progrès.

 

Ico-entreprise-industrielle-numerique La transformation digitale des entreprises industrielles en 2020

A travers ce plan, l’objectif est d’engager le secteur industriel marocain dans une dynamique de croissance. En parallèle, le Plan Maroc Digital 2020 doit permettre aux entreprises de tirer pleinement parti du numérique et donc de renforcer la compétitivité des entreprises industrielles. L’objectif étant à terme, que le Maroc bénéficie d’une véritable Industrie 4.0.

Ainsi, sur ce thème, un certain nombre de sujets ont été abordés par la CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc) lors d’une réunion « Smart Industry Maroc » : Synchronisation de la production, Internet des objets dans l’industrie, industries intelligentes,  usines connectées…

Autour de ces mêmes thématiques, Madame Salwa Karkri Belakziz, présidente de l’Apebi, interpelle sur la nécessité que les deux plans convergent : «Ce serait même bien de créer une alliance industrielle du futur autour de ces deux programmes» déclare-t-elle.

D’autre part, pour encourager les entreprises, il faudrait également que les solutions globales, qui existent aujourd’hui à destination de l’industrie connectée, soient adaptées à la réalité marocaine. Afin de faire un état des lieux sur le sujet «La CGEM a mené une enquête auprès de 600 entreprises marocaines autour de la façon avec laquelle elles abordent leur transformation digitale. Les résultats de cette enquête seront dévoilés en septembre prochain», a révélé Mehdi Kettani, président de Maroc Numeric Cluster.