Livre blanc sur la transformation numérique au Maroc

LA TRANSFORMATION DIGITALE EN BONNE VOIE DANS LES ENTREPRISES MAROCAINES ?

Lors de son dernier RDV AUSIM tenu le 26 Septembre, l’AUSIM ‘Association Des Utilisateurs Des Systèmes D’Information Au Maroc’ a procédé à la publication de son tout nouveau livre Blanc “Transformation Digitale au Maroc : état des lieux, état de l’art et témoignages”.

A travers ce dernier, l’AUSIM a voulu éclaircir les nouvelles notions et pratiques de la transformation digitale, sonder la température et faire le point sur cette transformation.

Plusieurs questions ont été mises sur la table : Les entreprises marocaines, privées ou publiques, sont-elles conscientes de cette transformation digitale, ont-elles déjà entamé des projets ou des processus dans ce sens ? Quels secteurs d’activité sont les plus concernés ? Impactés ? Quelles fonctions ? Quelles solutions sont mises en place ? Qui porte ces projets ? Top Management ? IT ? Marketing ? Et quel budget est alloué à ces projets ?

Pour répondre à ces questions, le livre blanc nous livre les résultats d’une enquête effectuée auprès des adhérents et de l’écosystème de l’AUSIM. Celle-ci nous permet de mettre en lumière des tendances sur la transformation digitale des entreprises au Maroc.

Transformation digitale : Où en est l’entreprise marocaine ?

l’évolution-digitale-des-entreprises

Le monde des entreprises est en pleine mutation sous l’impulsion du digital. Certaines entreprises sont entrées dans la course digitale, d’autres pas encore.

Les résultats de cette enquête montrent clairement une réelle prise de conscience des entreprises marocaines quant à l’importance opérationnelle et stratégique de la transformation numérique. En effet, 64% des répondants déclarent que le processus de transformation digitale est en cours dans leur entreprise. En revanche, seuls 16,3 % estiment être avancés dans ce process, le chemin est donc encore long pour parler de maturité digitale.


gestion-du-projet-de-transformation-numérique

Une bonne nouvelle ! 93% des entreprises sont engagées dans un processus digital chapeauté par le Top Management/Direction générale, dans le but de promouvoir  une excellence opérationnelle (42.7%),  améliorer l’expérience client (29.3%), mettre en place de nouveaux usages (Business Reinvention) 24.4%.. Ces résultats prouvent que les Directions Générales sont impliqués dans le pilotage de la transformation digitale et numérique de leurs entreprises, ces derniers sont dans l’obligation de gérer activement leurs organisations et mettre en place des modèles agiles prêts aux transformations, capables de s’adapter plus rapidement que jamais.


Les-solutions-numériques-déjà-disponibles-dans-les-entreprises

En parallèle, les plateformes collaboratives occupent la première place au niveau des solutions/moyens digitaux déjà disponibles au sein des entreprises suivi des plateformes de dématérialisation et des applications mobiles. On part ici du postulat que les entreprises ont commencé à introduire dans leurs process des solutions de types Intranet, intranet Qualité, Extranet client, etc.


que-permet-un-projet-de-transformation-digitale

Pour la majorité des répondants, la transformation digitale permettrait d’avoir un meilleur service client puisque les générations “digital natives” encouragent les entreprises à initier un développement de leur Relation Client, une amélioration des processus, un gain de temps ainsi qu’une meilleure sécurité des données.


le-manque-d’un-projet-de-transformation-numérique

Si la majorité des répondants estiment que leur entreprise dispose des moyens nécessaires, l’enquête met également en avant un certain nombre de freins pour réussir pleinement cette transformation.

En premier lieu, vient le manque de vision stratégique. Ceci est pour le moins problématique quand on sait que cette dernière est le fondement et le point de départ d’une feuille de route numérique.

Parmi ces freins, les sondés mentionnent également le manque de compétences et d’infrastructures. Ces points régulièrement mis en exergue par les professionnels du secteur qu’ils soient fournisseurs ou utilisateurs.


En résumé, les entreprises marocaines voient clairement dans la transformation digitale une opportunité à saisir pour leur organisation – bien que, il faut le noter, une petite minorité y perçoit une menace.

Quoi qu’il en soit, il y a un point essentiel à garder à l’esprit : dans ce monde numérique, la dimension relationnelle est et restera incontournable. Ainsi, il convient penser l’entreprise comme une plateforme « phygitale » : physique et digitale. Réinventer son business model pour être en phase avec le monde numérique et exploiter les leviers technologiques à chaque niveau de l’organisation devient une condition de pérennité pour les entreprises. Ceci nécessite à la fois des compétences en interne et les bons partenaires pour se faire accompagner.