Hamza Aboulfeth de Genious Communications

Hamza Aboulfeth, le CEO de Genious Communications

digital - Hamza Aboulfeth-CEO de Genious Communications

Votre parcours en quelques mots ?

Hamza Aboulfeth, titulaire d’un MBA à EM Lyon. Je suis actuellement le CEO de Genious Communications, le premier Registrar en Afrique du nord accrédité par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’organisation internationale responsable de la régulation et la gestion des noms de domaines.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer Genious Communications ?

Genious Communications a été créé en 2003. A l’époque, j’avais 17ans ! Internet à ce temps- là connaissait une popularité et une évolution majeure, le monde ne parlait que de ça. Avant de partir en France pour enchainer avec mes études supérieures, j’ai décidé d’enregistrer mon nom de domaine genious.net, qui est désormais le nom de domaine principal de l’entreprise. Durant mon cursus universitaire, on était amené à effectuer un stage de fin d’études, c’était à ce moment-là ou j’ai décidé de revenir au Maroc et créer mon propre entreprise : Genious Communications ! La première attestation de stage que j’ai eu était créée et signée par moi-même ! L’histoire a commencé avec 4 personnes, aujourd’hui, nous sommes à une trentaine de personne entre Marrakech, Casablanca et Rabat !

Selon vous, quels sont les enjeux du Digital pour les entreprises africaines d’Aujourd’hui ?

2020 c’est pour bientôt, je crois, qu’à ce stade, le discours africain de victimisation n’est plus tendance. Aujourd’hui, le digital joue un rôle très important dans la transformation numérique du continent, malgré le grand retard que connaît l’Afrique dans plusieurs domaines. Au Maroc comme dans le reste des pays africains, la transformation digitale est un objectif stratégique pour chaque organisation et chaque entreprise. Cependant, plusieurs freins retardent l’évolution du digital sur ce marché. Le premier enjeu que je préfère mettre en lumière et qui s’étale sur le volet macro, concerne le taux de pénétration d’internet en Afrique, cet indicateur avoisine les 29% sur ce continent. Si, nous prenons le cas du Mali, le taux de pénétration d’internet dans ce pays est de 13% !! J’insiste, 13% !   Comment peut-on parler de la transformation digitale dans ce cas ! Il n’y a pas moyen !

Ils existent encore plusieurs autres enjeux, l’infrastructure en est une : les moyens techniques/matériels, sont nécessaires pour effectuer cette transition vers le digital, cela d’une part, d’autre part, le facteur humain doit être initié et formé tout au long de ce processus de digitalisation, puisqu’il sera responsable de la mise en place de ces moyens physiques cités en amont.

La transformation Digitale a-t –elle un impact sur l’écosystème des affaires au Maroc ?

Ce qu’il faut souligner au début c’est que la transformation digitale ou la digitalisation est un buzz word ! D’ailleurs, la digitalisation n’est pas avoir une page Facebook ou une adresse e- mail etc, la digitalisation est bien plus que ça. En vérité, ce phénomène touche aussi bien notre vie privée que notre vie professionnelle, et son importance se renforce chaque jour. Le but de cette transformation digitale réside dans l’amélioration des processus internes et externes des entreprises, facilitant l’optimisation de l’expérience client qui impacte directement la satisfaction du client final. Qui dit digital, dit optimisation, économie de temps, efficacité et satisfaction.

Le digital, pour vous en bref ?

Le digital est aujourd’hui la définition de l’entreprise moderne. Elle oriente de profonds changements qui viennent répondre aux besoins futurs tout en améliorant et en optimisant l’expérience client !