HEADER-doing-business-2018

Doing Business au Maroc 2018

DOING BUSINESS AU MAROC 2016 : 69ÈME PLACE SUR 190 PAYS

Attendu par les gouvernements autant que par les groupes internationaux, le rapport Doing Business 2018 de la Banque mondiale a enfin rendu son verdict. Le Maroc est en tête du classement en Afrique du Nord parmi 190 pays du monde et ceci selon la 15e édition du rapport, qui classe le Maroc 69e au niveau mondial.

Doing business au Maroc 2018  Doing Business 2018

Connu pour sa rigueur scientifique, le classement de Doing Business s’applique aux PME dans 190 économies en évaluant notamment dans quelles conditions elles peuvent lancer leurs activités, avoir accès à l’électricité, au crédit ou payer leurs impôts.

Si jusqu’à aujourd’hui Doing Business mesurait les réglementations concernant 11 domaines du cycle de vie d’une entreprise, cette année réglementation du marché du travail n’est pas incluse dans le rapport. Les 10 domaines restant portent tous sur la facilité à faire des affaires : création d’entreprise, obtention d’un permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité.

Doing business au Maroc   Doing Business 2018, le Maroc recule d’une place par rapport à 2017

Le Royaume perd une place au classement général par rapport à 2017, notamment en raison du retard enregistré au niveau des indicateurs à caractère légal et réglementaire.  Cela dit, la place qu’occupe aujourd’hui le Maroc dans le Doing Business reste satisfaisante : 69e mondial, 1er en Afrique du Nord devant la Tunisie (88e), l’Egypte (128e) et l’Algérie (166e). Sur la région MENA, le Royaume se positionne sur le podium, en 3e position. Ce score est le fruit de nombreuses réformes dans différents domaines s’inscrivant dans les critères de l’environnement des affaires.

Au niveau du continent africain, le Maroc a maintenu sa 3ème position derrière l’Ile Maurice (25ème) et le Rwanda (41ème). Il devance le Botswana (81ème) et l’Afrique du Sud (82ème).

Le Maroc réalise de belles performances au niveau des indicateurs à caractère procédural :

  • Création d’entreprises : 92,46/100 – 17e position
  • Paiement des impôts 85,72/100 – 25e position
  • Commerce transfrontalier 81,12/100 – 65e position
  • Octroi de permis de construire 79,73/100 – 17e position

En revanche, le Maroc accuse un retard par rapport aux indicateurs à caractère légal et réglementaire, par exemple :

  • Règlement de l’insolvabilité 34,03/100 – 134 e position
  • Obtention de prêts 45,00/100 – 105 e position
  • Protection des investisseurs minoritaires 58,33/100 – 62 e position

La Banque mondiale explique que le Maroc a également maintenu sa position dans la deuxième meilleure catégorie des pays en matière de facilité de faire des affaires au monde. Par la suite elle confirme la création de cinq catégories de pays à savoir les pays de L’OCDE, Europe et Asie centrale, Afrique latine et Caraïbes, Moyen Orient et Afrique du Nord et Afrique Subsaharienne.