Header-Afropreneur

Afropreneur : Les TIC au service de l’avenir Africain

Afropreneur est une initiative de TechOfAfrica : le projet consiste à mettre en avant les entrepreneurs et les écosystèmes Tech d’Afrique francophone avec la participation de sept pays, à savoir : Sénégal, Cote d’Ivoire, Mali, Togo, Cameroun, Benin, Congo

Le Projet TechOfAfrica

Le projet est porté par TechOfAfrica.com, une plateforme web créée mi-2013 pour présenter et analyser les différentes initiatives des acteurs africains du numérique. Ce site d’information propose des articles, une WebTV et  regroupe une communauté d’informaticiens professionnels, d’entrepreneurs, d’experts, de geeks ou de simples passionnés de High Tech.

Afropreneur, consiste à réaliser une série documentaire qui permettra de cartographier l’environnement économique et technologique dont bénéficient les  jeunes entrepreneurs et les  Start ups, les plus entreprenants de l’Afrique francophone.

L’objectif du projet est d’aller à la rencontre de ces entrepreneurs du numérique en Afrique francophone : au travers de leurs témoignages, ces Afropreneurs racontent leur histoire. De la création de leur entreprise en passant par les contraintes et difficultés auxquelles ils ont été confrontés, ils donnent des pistes pour comprendre ce qu’il manque aujourd’hui à la jeunesse Tech africaine pour devenir aussi grands que leurs homologues de la French Tech ou de la Sillicon Valley.

Pour la  réalisation du webdocumentaire, TechOfAfrica est rentré en contact avec certains acteurs des écosystèmes Startup en Afrique, notamment au Sénégal où ils sont allés à la rencontre des afropreneurs du CTIC Dakar et de Jokkolabs Dakar entre autres. Le but à terme est de visiter les pays d’Afrique où les scènes startup sont les plus dynamiques.

Le financement participatif du projet

Tout autant dans l’air du temps que ce projet, TechOfAfrica.com a opté pour le financement participatif.

Son choix c’est porté sur la plateforme kisskissbankbank, l’une des premières plateformes de crowdfunding en Europe.

Ainsi c’est 314 KissBankers qui ont contribué au projet avec plus de 23 000€ collectés soit 64% de plus que l’objectif initial prévu !

Témoignages des Afropreneurs

Tijdanes-Deme,-Responsable-Google-Afrique-FrancophoneTijdanes Deme, Responsable Google Afrique Francophone

« Il n’y a pas encore assez de succès stories. Des Start ups Africaines il y en a, mais elles ne sont pas à l’échelle mondiale. Il y a, à des échelles nationales, des Start-ups qui réussissent relativement bien, qui génèrent du revenu, qui ont créé de l’emploi et qui sont même devenus des systèmes important dans leur marché. »

 


Eva-Sow-Ebion,-Responsable-communication-CTIC-DakarEva Sow Ebion, Responsable communication CTIC Dakar

« L’Afrique anglophone selon moi était en avance : parce qu’il y’a 10 ans, ils ont déjà commencé à mobiliser et à sensibiliser leurs populations, pouvoir mettre en avant tous les avantages qu’il y avait à passer au numérique, donc quand il a fallu exécuter, ils étaient déjà prêt.

Nous, on a perdu du temps parce qu’aujourd’hui on devrait être en train d’exécuter et de proposer des choses au monde, alors qu’on sensibilise encore nos population pour pouvoir passer à un fonctionnement complètement Tech. »


Yann-le-Beux,-Chief-catalyst-Yann le Beux, Chief catalyst

« On n’a pas encore de boite de produit, donc en gros des gens qui développent des plateformes qui arrivent beaucoup à marcher lorsqu’on n’a pas d’investissement.

Des plateformes demandent de l’argent pour les investissements, pour l’instant on n’en a assez peu, ça commence à grandir donc c’est bien, ça se développe »

 


Fatimata-Ba,-Directrice--HelloFood-Sénégal-Fatimata Ba, Directrice HelloFood Sénégal

« Démarrer une Start-up c’est beaucoup de joie, au début c’est vraiment des horaires de malade, surtout que chez nous, HelloFood, où on travaille le site est ouvert de 8h à 22h.

Comme on a des ressources humaines très jeunes, on a souvent ce problème, donc ça c’est mon plus gros challenge.»