E-santé :vers une deuxième révolution digitale

E-santé : vers une deuxième révolution digitale ?

L’e-santé ou encore santé numérique, fait référence à l’application des technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’ensemble des activités en rapport avec la santé. De manière plus concrète, l’e-santé ne se limite pas à un simple diagnostic médical à distance, il regroupe aussi le système d’informations des hôpitaux, les outils numériques de formation médicale, les activités médicales règlementées, la robotique, la télésurveillance sociale…

Aujourd’hui, le numérique est au cœur de l’innovation dans le secteur de la santé, ce qui bouleverse la recherche médicale ainsi que l’organisation des soins. De plus, on estime qu’en 2050, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans aura doublé et que l’on comptera à l’échelle mondiale 4 fois plus de personnes de plus de 80 ans qu’aujourd’hui. Cette évolution démographique accentue les besoins dans le domaine médical pour apporter une médecine personnalisée, participative et préventive.

Aujourd’hui, l’Afrique compte environ 24% des personnes malades dans le monde pour seulement 3% de l’effectif mondial des professionnels de la santé (source : www.lnt.ma). Si certaines zones en Afrique, notamment Subsahariennes, manquent encore de gros moyens sanitaires, le Maroc, en revanche, voit son secteur se moderniser à grande vitesse, notamment avec l’évolution de la « santé numérique ».

Intervenant à la cérémonie d’ouverture de l’ « Africa Digital Medical Hub » et de l’ « Africa Health Tourism Congress » en décembre dernier, le Professeur Hicham NEJMI, secrétaire général du Ministère de la Santé, a assuré que le Ministère de la Santé considère l’e-santé comme l’une des priorités d’intervention, en appui au Plan Santé 2025 et en continuité des différents programmes sectoriels lancés ces dernières années.

Dans ce cadre, Monsieur Hicham NEJMI a affirmé que le Maroc prévoit d’importants investissements dans l’innovation et l’expérimentation en télémédecine et en e-santé dans les 12 régions du Royaume. A l’horizon 2025, le Maroc compte déployer progressivement des sites de télémédecine dans environ 160 petites villes isolées qui représentent plus de 6% de la population.

In fine, la santé numérique constitue un axe prioritaire d’intervention en appui au plan Santé 2025 et en continuité des différents programmes sectoriels déjà lancés durant les dernières années.