Le Gabon, le pays de la zone CEMAC

Le Gabon, le pays de la zone CEMAC au rendez-vous numérique

Le Gabon a pris de l’avance sur les pays de la zone CEMAC en matière d’économie numérique.

En effet, le Gabon numérique, pilier du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) a permis au pays de se lancer sur plusieurs grands projets et actions percutantes visant le développement et la promotion du secteur numérique.

 Chiffres-TIC-gabon-economie-numerique Quelques Chiffres des TIC au Gabon

Le Gabon a réalisé bien des avancées dans le secteur des TIC chiffres à l’appui. Ceci n’a pu se faire sans l’évolution vertigineuse de certaines statistiques impressionnantes. Le niveau d’appropriation d’internet en est un grand exemple. Ainsi, 76% de la population s’est dotée d’internet en 2014 contre 41% en 2013. Le Gabon est aussi le premier pays de la région CEMAC à introduire et à proposer la 4G.

Selon le rapport de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le Gabon arrive en tête en matière de TIC en Afrique centrale grâce à la mise en place de projets importants comme la construction d’un réseau national de fibre optique d’environ 6000 km.

Projets-cab-gabon-economie-numerique-04 Le Gabon se distingue par des projets d’envergure

Effectivement, le Gabon a mis en place le projet Central Africa Backbone 4 (CAB) qui va permettre de relier les pays de la communauté économique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC) en Afrique financé par la banque Africaine de Développement (BAD). Il y a également le projet e-Gabon initié par la Société de Patrimoine des Infrastructures Numérique (SPIN) destiné à développer les applications liées aux TIC.

Le Gabon est aussi l’un des premiers pays à développer les « villages numériques », un projet qui va permettre de développer plusieurs aspects de la vie quotidienne des citoyens comme l’éducation, le sanitaire, le social, la santé surtout dans les zones rurales éloignées.

Et en partenariat avec l’UNESCO et Airtel Gabon, le projet important « Train my generation » va contribuer à la formation de 5000 jeunes de 17 à 35 ans dans le domaine des TIC.