Maroc, quel avenir pour le Cloud ?

Cloud
Qu’est-ce que le Cloud Computing ?

 

Le cloud computing permet d’accéder virtuellement à des applications et à des services. C’est une plateforme de stockage de données sécurisée. Sa particularité c’est qu’il est accessible partout, à tout moment et à partir de n’importe quel device, il suffit d’avoir accès à internet.
Un service impeccable offert aux collaborateurs et aux clients en plus d’une réduction de coûts importante sur les investissements des infrastructures internet : Tels sont les avantages du Cloud Computing.

Maroc
Qu’en est-il du Cloud Computing au Maroc ?

 

Le cabinet GLOB Research, spécialiste des études et accompagnement stratégique et opérationnel dans le secteur des TIC vient de publier son premier rapport d’après une étude réalisée.
Il en ressort que 64% des entreprises marocaines n’ont pas encore investi dans les services cloud à cause notamment du positionnement de ces services au Maroc.

Bien que le Cloud Computing ait ses avantages comme cité précédemment, les dépenses en la matière sont très restreintes. En 2014, les investissements en services de cloud computing réunis ont atteint 14 millions de dollars principalement sur les services de cloud public.

Pourtant l’adoption des services de Cloud Computing a augmenté au cours de ces deux dernières années. En effet, la croissance des offres locales de prestataires et un niveau de maturité organisationnel élevé y est pour quelque chose.

Cependant, l’un des paramètres principaux qui freinent l’investissement en services Cloud Computing est la sécurité. Les entreprises ont besoin d’être rassurées sur la sécurisation de leurs données.

Prévisions
Prévisions du Cloud Computing au Maroc

 

Sur le court terme, le Maroc connaîtra une croissance importante des services de cloud Iaas (Infrastructure as a Service) et Saas (Software as a Service) surtout dans le secteur privé.
Par contre le PaaS (Plateform as a service) risque de ne pas atteindre une forte croissance dans les plus brefs délais. Les entreprises souhaitant développer des logiciels utiliseront encore des plates-formes de développement local.

Malgré que le Cloud Computing ne soit pas encore très prisé au Maroc, il a un bel avenir devant lui.

Sans titre-1
 
 
« Le marché du cloud marocain est relativement faible à l’heure actuelle » Ouafa Kathir Directrice Générale Afrique au sein de GlobResearch