Header-maroc-numeric-2020-TIC-forum-economique-mondial

Le Maroc : loin du hub régional en matière des TIC

Le Forum Economique mondial (WEF) a publié un rapport sur les Technologies de l’Information et de la Communication le 6 Juillet dernier.

Le Maroc stagne en matière des TIC

Qu’en est-il des résultats concernant le Maroc en matière des TIC ? Selon le communiqué de presse du 4 Juillet émis par le ministère, le pays est «sur le podium de la région MENA ». Une affirmation que le Forum Economique Mondial conteste : Le Maroc stagne !

L’étude menée par le Forum sur l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) classe le Maroc en 78ème position parmi les pays à revenu moyen intermédiaire et devance ainsi la Tunisie (81ème) et l’Algérie (117ème). Au Maghreb, le Maroc est le roi des TIC.

Au niveau mondial, c’est assez différent ! En ce qui concerne l’usage des TIC dans le monde des affaires, Le Maroc obtient un score de 4,1 qui le positionne en 87ème position. Un classement avancé par rapport à l’impact économique des TIC dans le pays. En 110ème position, le Maroc est loin derrière les pays de la région MENA. Toutefois, il peut se féliciter de l’impact social des TIC qui le classe en 59ème position.

Classement-rapport-tic-region-MENA-forum-economique-mondial

Plan Maroc Numeric 2020 changera-t-il la donne ?

Le 4 Juillet le ministre de l’industrie et de l’économie numérique a présenté à la presse les grandes lignes du Plan Maroc Numeric 2020 en continuité de Maroc Numeric 2013 qui n’avait pas atteint les objectifs fixés au départ.

Le ministre est confiant dans la nouvelle stratégie et l’ambition est de taille. Il s’agit de réduire la fracture numérique de 50%, de réaliser à hauteur de 50% les démarches administratives par internet et de connecter 20% des PME marocaines.

Le défi de cette nouvelle stratégie est de positionner le Maroc en premier hub numérique d’Afrique, d’accélérer la transformation numérique du Maroc et de relever les freins écosystémiques. Le ministre n’en a pas dit plus notamment sur les moyens de réalisation de ces projets numériques ambitieux.